VOUS AVEZ UNE QUESTION…

Posez-nous la en cliquant sur le lien suivant : info@mycolanauricie.ca

Il nous fera plaisir de vous répondre.

VOIR QUELQUES QUESTIONS ET RÉPONSES…

Recherche de morilles

Je voudrais chercher des morilles dans la région de St-Gabriel de Brandon et de Saint Didace.
J’aimerais avoir l’opinion d’un de vos experts à savoir si les régions sus-mentionnées sont propices aux morilles? Si à ce temps de l’année les morilles pourraient être présentes? Si oui, les forets mixtes sur terrains sablonneux seraient-ils à privilégier?

Réponse 

Vous trouverez probablement des morilles (blondes ou brunes) aux abords des carrières de sable et des forêts mixtes de sapin, de bouleaux gris et de peupliers (faux-tremble, à grandes dents et surtout baumier), là où les petites feuilles se ramassent en humus, poussées par le vent sur le sable jusqu’aux premières tiges d’herbes du couvert forestier qui les arrête. Si, sur le terrain de la carrière proprement dit, il y a souvent de gros travaux ou du dynamitage qui font trembler la terre, c’est excellent et il faut chercher attentivement sur les pourtours, dans les amas de feuilles!

©Mycoweb.narod.ru©Mycoweb.narod.ru

Je pense qu’il est encore un peu tôt pour les morilles blondes; peut-être les morilles brunes commencent-elles à pointer, mais avec le froid qui est revenu, rien n’est moins sûr. Pour avoir beaucoup de morilles, il faut de bonnes chaleurs le jour et de fines pluies assez persistantes qui ne sont pas suivies de vents asséchants. Enfin, je crois savoir qu’il y a au moins deux très grandes carrières tout près de Ville Saint-Gabriel…

Bonne chasse!

Yvan Perreault
Président du CMLM
26 avril 2012

Que faire contre une terrible infection d'herbe à puce?

Herbe à puce

Herbe à puce

Si nous sommes en été, apprenez le plus vite possible à reconnaître une des plantes les plus fréquemment trouvées dans nos milieux humides, l’impatiente du Cap!  À chacune de nos excursions, au CMLM, soyez assurés que nous tenterons de vous la montrer pour que cette plante miracle devienne un classique parmi vous. Elle a des tiges un peu comme des branches de céleri, avec des fleurs en forme de clochettes orangées… Vous voyez?

Impatiente du Cap-2

Impatiente du Cap – Plant

Frottez vos infections avec les tiges de l’impatiente du Cap pleines de sève et faites-en une bonne provision dans le réfrigérateur, enveloppées dans du papier cellophane. La sève de l’impatiente du Cap est la seule substance connue pour être capable de détruire le sumac vénéneux de l’herbe à puce; et peu importe si ce poison s’est infiltré au plus profond dans les sous-couches de votre épiderme, cette merveilleuse sève traquera son ennemi juré jusque dans ses derniers retranchements, jusqu’à la guérison totale!

Impatiente du Cap - Fleurs

Impatiente du Cap – Fleurs

Le sumac vénéneux de l’herbe à puce est quasiment indestructible, sinon : il y a même eu des histoires de vétements infectés, laissés par des grands-parents dans des coffres au grenier, qui ont infecté les petits-enfants cinquante ans plus tard…  Et rien de ce qui existe dans les pharmacies ne soigne en tant que tel ces infections!  Les onguents disponibles et la calamine, par exemple, ne feront que calmer les symptômes de démangeaisons…

Mais voilà : avec la puissance de guérison de la sève de l’impatiente du Cap, la menace de l’herbe à puce vous fera bien rigoler dorénavant…

Si nous sommes en hiver, avec la sève de l’impatiente du Cap obtenue par l’extracteur à jus et bien congelée, vous pourrez encore soigner les éruptions tardives.

Vous pourrez maintenant cueillir les champignons sauvages l’esprit tranquille!

Yvan Perreault
Président du CMLM
19 juin 2015

 

Mis à jour le 29 avril/vv